créateurs de Clébard Concept

Foebus, un viszla très exigeant

Parce que Foebus détruisait tous ses coussins, Daniele et Eric ont cherché à créer un coussin différent.

foebus

Après une vingtaine de coussins différents détruits par Foebus, Daniele et Eric, les créateurs de Clébard-Concept, décident de ne pas encore investir dans un énième coussin "traditionnel". Ils avaient marre de retrouver de la mousse, du polyfil ou des billes de polystyrène partout dans la maison. Marre aussi, quand Foebus ne le détruisait pas toute de suite, de constater l'effet rabougri du coussin écrasé par le poids du chien, ou encore de sentir les mauvaises odeurs qui ne faisaient que s'amplifier après le lavage, pour ne citer que quelques-uns des désagréments que connaissent bien les propriétaires de chiens. 

L'idée d'une solution différente et naturelle


Les premiers prototypes

C'est alors que Daniele, avocate d'affaires qui rien ne destinait à la création de coussins pour chiens, a décidé de ressortir sa machine à coudre et de fabriquer elle-même un coussin pour Foebus. Un coussin que Foebus n'aurait pas envie de détruire, qui pourrait non seulement mieux résister dans la durée, conserver un bel aspect et épargner le chien et la famille des désagréments (parmi lesquels les odeurs!) des bactéries et parasites divers...

Il fallait donc comprendre pourquoi certains chiens détruisent leur couchage. Leurs recherches ont mis en lumière le caractère perturbateur de toutes les solutions traditionnelles de remplissage (mousse, polyfil, polystyrène...), généralement dérivés du pétrole. L'odorat très fin des chiens ne les tolère pas toujours très bien. Mais la question restait posée de savoir quoi mettre à l'intérieur... Les créateurs ont posé dès le départ une contrainte: le coussin devait être le plus proche de la nature possible. Ils ont imaginé toutes sortes de solutions de remplissage naturel. Le couple avait également remarqué le besoin du chien de gratter et de modeler son couchage, ce que ces solutions classiques ne permettaient pas.

liège et cèdre

Liège et cèdre, la composition idéale

C'est le liège qui a finalement répondu à ces exigences. Mais il y a liège et liège... variant en fonction des origines, des densités, des granulométries... A ce premier stade, la granulométrie et la densité n'étaient pas encore optimisées et le cèdre était absent de la composition, mais Foebus ne l'a pas détruit. Il l'adorait déjà.
Un succès immédiat, pas seulement auprès de Foebus...
C'est à l'occasion d'un week-end à Paris que l'avenir de Clébard-concept s'est joué. Pendant ce week-end de 2014, il a fallu confier Foebus à un couple d'amis possédant également un chien (Phipps, un bel épagneul breton) et le coussin a alors accompagné Foebus pour s'assurer qu'il dorme confortablement sans empiéter sur le coussin de son copain qui le recevait. Au retour, l'ami qui avait gardé Foebus voulait absolument savoir où Eric et Daniele avaient acheté son coussin: - "Il est fantastique ! Phipps a squatté le coussin de Foebus et ne l'a plus quitté du week-end, il ne fait jamais cela...". La suite, vous l'imaginez, ce fut un déclic: si Phipps a aimé le coussin autant que Foebus l'aime, alors d'autres chiens pourraient sans doute l'apprécier également...
Une solution innovante, brevetée, pour le plus grand bonheur de tous les chiens et des maîtres et pour la préservation de la planète!
Deux années de recherche et développement (études scientifiques, comportements des chiens, comportement des matériaux...), de sourcing, de tests in situ avec des chiens de différentes races pour valider le concept et les matières, ont alors permis de donner vie au coussin tel qu'il existe aujourd'hui, avec une solution officiellement brevetée depuis décembre 2017.